Département CS

Le département "Carrières Sociales" est un jeune département crée à l'initiative de Virginie CASTILLON à la rentrée universitaire 2010. L'équipe actuelle développe ses potentialités pour lui permettre de répondre au mieux aux besoins de ses étudiants. Le département "Carrières Sociales" accueille une centaine d'étudiants dans le domaine de l'assistance sociale. Dans les lignes qui vont suivre, nous vous proposons de faire connaissance avec notre département et le DUT (diplôme universitaire de technologie) "Carrières Sociales" option -assistance sociale- délivré par l'IUT de Saint Pierre.



Présentation générale  du DUT Carrières Sociales sous forme de diaporama :



Le département "Carrières Sociales"

 
Objectifs du département "Carrières Sociales"


Dans le cadre du Programme Pédagogique Nationalle département « Carrières Sociales » a pour objectifs :

-         d’immerger dès la 1ère année les étudiants dans le monde associatif ;
-         de faciliter la réussite aux concours de travailleurs sociaux ;
-         d’encourager l’orientation de ses étudiants vers les métiers de l’intervention sociale notamment en licence professionnelle en vue d'une spécialisation.

Programme Pédagogique National  publié en 2010 (valable rentrée 2013 pour la deuxième année du DUT) :



Programme Pédagogique National publié en 2013 (valable rentrée 2013 pour la première année du DUT) :






Projet du département "Carrières Sociales"


Le projet se décline en 4 volets : 

·  Utiliser l’association « Social attitude » qui,  à travers des actions de partenariat avec le monde associatif dans le cadre d’actions bénévoles ou de projets tuteurés, a pour objet la promotion du département Carrières Sociales. Ces actions ont pour objectif de mettre l’accent sur les problématiques sociales actuelles et de familiariser rapidement nos étudiants aux réalités du terrain.
Ce projet a été mis en oeuvre en coopération avec  des structures telles que la « Croix rouge », la « Banque alimentaire », les structures hospitalières, les maisons de retraite ainsi que des associations de quartiers et la mairie de Saint Pierre afin d’engager des actions dans les domaines de l’intégration des personnes sans domicile fixe, du logement, de la visite aux malades, de l’accompagnement des personnes âgées, de l’aide aux devoirs et de l’insertion des jeunes dans les quartiers défavorisés ;

·  Faciliter la préparation du BAFA (Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur) et du CFGH (Certificat de Formation à la Gestion Associative) ;

· Mettre en place des accompagnements spécifiques pour les étudiants désireux de passer les concours de travailleurs sociaux :

o modules de soutien pour la préparation aux concours ;

o partenariat avec les organismes de formation des travailleurs sociaux à la Réunion (IRTS et  EMAP) comme en métropole ;

     ·  Créer une licence professionnelle en intervention sociale.




Equipe du département "Carrières Sociales"




Responsables pédagogiques


Christian LANG
02 62 96 29 72




Gilles PRESTI
02 62 96 29 74
gilles.presti@univ-reunion.fr
Gestionnaire



Fabiola THERMIDOR
02 62 96 29 70




Le DUT "Carrières Sociales" option - Assistance sociale -


Au cours de leurs deux années de formation, les étudiants se familiarisent avec leur futur environnement professionnel. Ils reçoivent une solide culture de base qui leur permet de développer les capacités d'analyse des situations sociales et institutionnelles nécessaires pour construire des interventions. Cette formation offre aux étudiants la possibilité en fin de cycle,  de s'insérer dans la vie professionnelle ou de continuer leurs études.

Le recrutement se fait uniquement sur dossier par la procédure classique de recrutement Post Bac www.admission-postbac.fr pour les candidats âgés de 25 ans ou moins.



Objectifs pédagogiques du DUT « Carrières Sociales »


-l’acquisition d'une méthodologie de travail visant à permettre :
   
·         d'identifier une situation et de formuler une problématique ;

·         de savoir structurer la pensée ;

·         de développer la capacité à définir et à gérer un projet.
  
-l’apprentissage à la conduite de missions visant à permettre :

·        d'intégrer les savoirs acquis au cours de la formation et de les mettre en relation et en perspective ;

·         de démontrer leurs capacités d'initiative, d'autonomie, de responsabilité et d'analyse ;

·         de travailler au sein d'équipes pluridisciplinaires  (psychologue, médecin, enseignant) ;
·         d'établir des relations, à travailler avec des partenaires privés ou des décideurs publics. 



Objectifs professionnels du DUT « Carrières Sociales »


-prendre en compte le contexte global, sa complexité, et la dimension réseau :


·         travailler en lien et en réseau avec son environnement intra-institutionnel et en lien avec son environnement externe ;

·         travailler en lien et en réseau avec son environnement institutionnel dans un cadre prescrit par un mandat ;

·         travailler en lien et en réseau avec son environnement institutionnel et sociopolitique ;

·         mettre en place des actions préventives.

-analyser une situation, élaborer des hypothèses d'action et négocier un projet d'intervention :


·         identifier la nature de la demande effectuée par les personnes ciblées ;

·         analyser les besoins ces personnes ;

·         élaborer et négocier un projet d'intervention sociale ;

·         favoriser la résolution de problématiques sociales réelles.

-intervenir, accompagner en prenant en compte la globalité de la situation de la personne :


·         accueillir, communiquer et travailler avec les personnes ciblées ;

·         mettre en valeur les potentialités de ces personnes ;

·         mettre en place le projet d'accompagnement cohérent ;

·         intervenir en situation de médiation, de négociation ;

·         pratiquer ses interventions sociales selon la déontologie de la profession.


-communiquer, organiser et animer le travail en équipe :

·         communiquer à l'interne ;

·         travailler en équipe ;

·         communiquer en direction de son environnement externe ;

·         développer l’esprit d’initiative.

-exercer sa pratique professionnelle en réflexivité :


·         évaluer ses activités professionnelles, développer son potentiel et ses compétences.

-assurer la gestion administrative et financière :


·     gérer, suivre et contrôler ses activités.



Compétences visées par le DUT « Carrières Sociales »


Cette formation permettra à de futurs professionnels d’appréhender les méthodes de l’entretien individuel, d’animation de groupe, de médiation et d’enquête, de connaître et comprendre les institutions, la législation sociale, les dispositifs d’insertion ainsi que les différentes pratiques professionnelles. Toutefois, les apprentissages visent également au travers de la sociologie, de la psychologie, de l’économie et du droit, à renforcer leurs capacités d’analyse nécessaires notamment pour l’élaboration du mémoire, elles-mêmes facilitées par la maîtrise d’outils tels que la gestion, l’informatique et la méthodologie de projet.


Enseignements du DUT « Carrières Sociales »

Les enseignements s'articulent autour de 4 unités d'enseignement sur 4 semestres :

Semestre 1 :

- environnement institutionnel ;

- individus et sociétés;

- fondements méthodologiques ;

- découverte professionnelle.


Semestre 2 :

- institutions et politiques publiques ;

- sociétés, populations et territoires ;

- méthodes, techniques et langages ;

- pratiques professionnelles.


Semestre 3 :

- organisation et politiques sectorielles ;

- sociétés, populations et publics ;

- techniques et conception de projets ;

- développement professionnel.


Semestre 4 :

- acteurs, dynamiques et territoires ;

- publics et pratiques professionnelles ;

- langages et communication professionnelle ;

- approfondissement professionnel.



Les enseignements sont détaillés dans la maquette du département.


Pratiques pédagogiques du DUT « Carrières Sociales »


Comme dans tous les départements d'IUT, les enseignements sont dispensés à la fois par des universitaires et des professionnels. Les conditions d’enseignement en petits groupes (TD et TP) en parallèle des cours magistraux permettent un encadrement personnalisé. Les étudiants sont soumis à une obligation d’assiduité rigoureuse. L’évaluation est réalisée sur le mode du contrôle continu.
Dans le cadre du « Projet Professionnel Personnalisé », l’étudiant est amené à réfléchir sur son avenir professionnel dès les premières semaines.

Le mémoire de fin d’études valide l’acquisition des connaissances, développe la pratique de la recherche documentaire et la capacité de problématisation.

Les stages et les projets tuteurés ont pour objet l’apprentissage des pratiques professionnelles, et sont validés par un rapport et une soutenance.

Les étudiants sont mobilisés 30 à 35 heures par semaine en moyenne et 32 semaines par an.


Débouchés du DUT "Carrières Sociales" 

Nous précisons que cette rubrique n'a aucune valeur contractuelle ou légale et qu'elle ne représente qu'une aide à l'orientation pour les utilisateurs de ce blog ainsi que pour les membres de l'association "Sociale attitude", étudiants du département "Carrières Sociales". Les informations que vous trouverez dans cette rubrique ne sont pas exhaustives et doivent  faire l'objet d'une vérification personnelle pour s'assurer qu'elles soient bien en cohérence avec la réglementation en vigueur.



Le domaine du social

Le domaine du social regroupe, d’une manière générale, l’ensemble des actions relevant de l'amélioration des conditions de vie d’une société. Ceci englobe donc les « métiers, organismes, activités s'intéressant soit aux rapports entre les individus, les groupes dans la société, soit aux conditions économiques, psychologiques des membres de la société ». On y retrouve souvent les activités ayant trait à l’exclusion, l’insertion ou réinsertion, l'enfance et la famille.
Les publics ciblés sont principalement les enfants, les jeunes en difficulté, les personnes exclues de la société pour des raisons culturelles, financières, médicales,  les détenus et anciens détenus, les familles, etc.

La fin du XIXè et le début du XXè siècles sont marqués par de nombreuses avancées sociales pour les travailleurs et les familles. Elles sont développées entre 1936 et 1938 par le Front Populaire, les plus connues tant les congés payés, la semaine de 40h, le droit syndical, les allocations familiales …
L’engagement de l’Etat s’accentue dans les années 1950, pour faire face à l’accroissement de la pauvreté en France. C’est aussi une période pendant laquelle de nombreuses associations sont créées.

La loi du 30 juin 1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales, marque le passage d'une prise en charge basée sur la notion d'assistance à une prise en charge reposant largement sur la notion de solidarité. Une
réforme en 2002 a pour objectif « de mettre de la cohérence et du sens dans le paysage très morcelé du secteur social et médico-social ».



Les acteurs

 
Les actions sociales et médico-sociales sont mises en œuvre par une multitude d’acteurs : associations, institutions sociales et médico-sociales, MJC, services pénitentiaires socio-éducatif, centres sociaux, Etat, collectivités territoriales, établissements publics, organismes de sécurité sociale.



Les métiers


On trouve quatre grands domaines d’action : l’intervention sociale, l’animation, le développement social  local et les services à la personne.

Tous les métiers de ce secteur sont très recherchés. Les diplômes d’État menant aux métiers du travail social sont délivrés dans le cadre d’écoles publiques ou privées mais agréées par l’État.

Du BEP à Bac +5, il existe des formations à tous les niveaux.

Pour plus d’informations sur les métiers du secteur social et médico-social : Association Française des Organismes de formation et de Recherche en Travail Social (AFORTS).



L'intervention sociale :



Donner une définition de l’intervention sociale est complexe car il existe aujourd’hui dans ce domaine un champ bien plus large que celui structuré par les professions sociales actuellement certifiées.



Le travail social se déploie à partir de politiques nationales déclinées dans des dispositifs qui encadrent l’activité des professionnels dans les quatre grands domaines suivants :

puce Enfance et famille ;
puce Précarité et exclusion ;
puce Handicap et dépendance ;
puce Personnes âgées et dépendance.




Les travailleurs sociaux exercent leur métier dans des institutions de statuts très divers :

puce Fonction Publique de l’Etat (ministères chargés des affaires sociales, de l’Education Nationale, de la Justice, de la Défense….) ;

puce Fonction Publique Territoriale (Conseils Généraux, Communautés d’agglomération, Mairies, Centres communaux d’action sociale, Etablissements publics départementaux) ;

puce Fonction Publique Hospitalière (Centres hospitaliers) ;

puceOrganismes de protection sociale (Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail, Caisse d’allocations familiales, Mutualité sociale agricole) ;

puce Associations ;

puce Etablissements de santé privés, Etablissements et Services médico-sociaux et sociaux ;

puce Secteur libéral ;

puce Entreprises privées.  


Nous retrouvons dans le secteur de nombreux métiers qui peuvent être regroupés par famille :


- les métiers de présence sociale

Agent de médiation et de prévention et/ou de proximité;


Agent d'accueil et d'information sociale ;


Agent d'écoute et de veille ;


Chargé d'information (planning familial, jeunesse ou droit des femmes par exemple).


-  les métiers de l’organisation sociale ( les métiers de direction, d'expertise et d'encadrement de l'intervention sociale )

Directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale ;

Encadrant et responsable d'unité d'intervention sociale ;

Ingénieriste du social.


- les métiers traditionnels d’intervention sociale (accompagnement de la personne)




- les métiers de l'insertion sociale et professionnelle

Conseiller d'insertion sociale et professionnelle (souvent niveau bac + 3) ;
http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_194154/conseiller-en-insertion-professionnelle


Formateur-accompagnateur (souvent niveau bac + 3) ;
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxhc3NvY2lhdGlvbnNvY2lhbGF0dGl0dWRlfGd4OjJiMjNiYzA1ZWEyYjdiNDM


Référent formation en insertion professionnelle (souvent niveau bac + 3) ;


Coordinateur de formation (souvent niveau bac + 3) ;


Enseignant spécialisé (niveau bac+5) ;
http://www.profilprof.com/fiche-metier-enseignant-specialisee


Médiateur socio-économique (souvent niveau bac + 3).



Les métiers de  présence sociale :

Il s’agit de métiers qui permettent une proximité avec le public visé ou des habitants d'un quartier et d'offrir une écoute sociale immédiate et permanente n’engageant pas de prise en charge  suivie et de traitement. Leur activité est circonscrite par des fonctions d’accueil, de conseil, d’orientation, de conduite d’activités de groupe ou d'animation de proximité qui peuvent prendre leurs dimensions soit au sein d’un équipement, soit dans un quartier.


Ses missions sont définies en trois points :


- médiation entre les habitants du quartier d’une part, les organismes bailleurs et les services municipaux d’autre part, pour traiter des problèmes de la vie quotidienne ;

- lien social entre les habitants par une présence et une écoute offertes sur les lieux de vie de la population ;

- mise en place de services de proximité en direction des habitants d’un quartier.



Les métiers de l’organisation sociale :

Les métiers de l’organisation sociale sont des métiers qui ne sont pas directement ceux de l’intervention sociale mais qui organisent les modalités de cette intervention. Les métiers de l’organisation combinent trois composantes majeures :

-      la première composante est celle de l’encadrement (fonction hiérarchique, gestion du personnel, gestion budgétaire, organisation du travail, conduite d’équipes, conseil technique, coordination intra-institutionnelle, évaluation) ;

-       la seconde composante est celle de la négociation et de la stratégie (interface avec les décideurs et relais politique, définition d’orientations de politiques de services, conception de projets globaux, planification, représentation politique) ;

-        la troisième composante est celle de l’ingénierie sociale (diagnostics et expertises, montages de dossiers et de projets, mobilisation de ressources externes, concertation inter-institutionnelle, création de réseaux, pilotage ou accompagnement de projets).


Les métiers traditionnels d’intervention sociale (accompagnement de la  la personne) :

Dans cette troisième famille de métiers, il faut prendre en compte une notion d’intervention directe auprès du public comme base de regroupement. Il s’agit de métiers impliquant un lien direct avec l’usager, avec un objectif de transformation de la situation et de résolution des problèmes. Ce sont des métiers à forte composante relationnelle, qui se distinguent du premier groupe dit de "présence sociale" par leur finalité de prise en charge suivie et de traitement, et du deuxième groupe dit "d’organisation sociale" par leur contact direct avec le public qui représente le cœur de leur fonction. Il s’agit des métiers traditionnels de l’intervention sociale homologués par un diplôme d’état comme le DEASS par exemple.


La fonction d'Assistant des Services Sociaux est réglementé par le Code de l'Action Sociale et des Familles selon les articles L411-1 à L411-6.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=1B4A8F69797BF666581FFE5E0906B973.tpdjo15v_2?idSectionTA=LEGISCTA000019801535&cidTexte=LEGITEXT000006074069&dateTexte=20130119


La fonction d'Assistant des Services Sociaux fait référence au code de déontologie adopté à l'Assemblée Générale de l'ANAS (Association Nationale des Assistants de Service social) le 28/11/1994. Ce code de déontologie n'est pas reconnu par le Code de l'Action Sociale et des Familles et ne constitue  pas une règle juridique. 



Les métiers de l'insertion sociale et professionnelle :

Ces professionnels sont des interlocuteurs privilégiés pour les personnes  confrontées à des problèmes d'insertion, de formation, d'emploi et de vie quotidienne. Ils apportent dans le cadre de leur fonction une réponse personnalisée à chaque usager. Ils servent ainsi de référent pour les usagers en situation de demande et coordonnent l'accompagnement global de ces dernières.

Par insertion, on entend l’intégration sociale et professionnelle des personnes exclues de la société. Leur exclusion peut être due à :
  • leur situation précaire : allocataires des minima sociaux, personnes accueillies en CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) ou autres structures d'accueil, sans revenus, sans domicile, chômeurs de longue durée, n'ayant jamais travaillé ;
  • leur handicap ;
  • leur sortie de prison.

L’objectif est de permettre aux personnes exclues de retrouver autonomie et confiance en soi, notamment par le travail, l’accès à un logement, la création d’un lien social… Les trois « piliers » de la insertion sont l’éducation, le logement et l’emploi.

 

L'animation


Les métiers de l'animation socioculturelle et de l'éducation populaire permettent l'organisation et la mise en œuvre de projets d'animation à caractère  culturel, social ou éducatif dans le domaine :

- des loisirs,

- de l'action sociale,

- ou du développement local,

en direction d'un public varié comme celui des enfants, des adolescents ou des personnes âgées. 


Dans le domaine de l'animation sociale, l'animateur peut être spécialiste d'un public ou d'une activité.



L'animation socio-culturelle :

Les actions de l'animateur visent à favoriser l'épanouissement de son public. Tout d'abord, il repère les besoins, les difficultés de communication... parfois les tensions. Puis, il prend le temps d'écouter pour construire une relation de confiance. Enfin, il adapte ses animations aux personnes et au contexte.

Auprès des enfants
Les municipalités mettant souvent l'accent sur les plus jeunes (accompagnement scolaire et activités péri-scolaires), organise et suit des projets, entouré d'animateurs jeunesse et de quartier.

Auprès des adolescents
Dans une maison des jeunes, il rassemble les adolescents autour de séjours, de manifestations locales, de sorties culturelles ou sportives, d'ateliers vidéo ou internet... Il joue également un rôle d'éducateur en les initiant à la vie en groupe et à la prise d'autonomie.

Auprès des seniors
Dans une maison de retraite, il incite les personnes âgées à participer à des activités, selon leur goût et leur degré d'autonomie intellectuelle et physique. 

Auprès de travailleurs migrants

En foyer de travailleurs migrants, il favorise la bonne intégration des personnes nouvellement arrivées sur le territoire.


Fiche métier :




L'animation sociale :

L’animateur social exerce auprès de publics fragilisés par un risque de rupture de liens sociaux, par une perte d’autonomie physique et/ou psychologique, ou inscrits dans un processus d’isolement ou d’exclusion.
Ses actions contribuent à maintenir l’autonomie et les capacités relationnelles et sociales des personnes qu’il anime, faciliter leur insertion sociale et faire émerger des projets individuels et collectifs. Il  peut par exemple participer à des actions d'alphabétisation ou d'orientation de personnes en difficulté.



Il met en œuvre des projets d’animation dans le but de favoriser l’insertion dans la société de publics risquant l’isolement ou une perte d’autonomie. 

Il oriente les personnes vers les professionnels spécialisés dans les dispositifs d’insertion sociale et professionnelle et développe les liens citoyens dans les environnements urbains ou ruraux défavorisés où se posent des problèmes sociaux.
 

Fiche métier :




Les métiers de l'animation 

Animateur d'activités sociales et de vie locale ;


Animateur de quartier ;


Animateur coordinateur d'activités du troisième âge ;


Animateur coordinateur d'activités auprès de personnes handicapées ;




Animateur éducatif
http://infos.emploipublic.fr/metiers/les-secteurs-qui-recrutent/les-metiers-de-lanimation-et-de-la-jeunesse/animateur-educatif-fpt/apm-3700/


Animateur de loisir
http://infos.emploipublic.fr/metiers/les-secteurs-qui-recrutent/les-metiers-de-lanimation-et-de-la-jeunesse/animateur-de-loisirs-fpt/apm-3699/ 



Animateur social en foyer d'hébergement ;


Animateur de chantiers de jeunes bénévoles ;


Animateur coordinateur d'activités jeunesse ;


Responsable de structure. 


Des professionnel sont chargés de coordonner des équipes autour de projets éducatifs et de manifestations (conception / montage / évaluation). Ils mettent en place les partenariats (financiers ou humains) nécessaires à la réalisation des actions, assurent la communication externe autour de ses projets, et maîtrisent la gestion administrative et financière des activités.



Les métiers de coordination en matières de projets sociaux-culturel 



Chargés de mission ;

Chargés de suivi de projet ;

Coordinateur de projet.


En cliquant sur le lien à suivre, vous découvrirez des exemples de coordination de projets sociaux-culturel.




Ecoutez Stéphanie CONSTANS, responsable de licence professionnelle à l'IUT de Rennes, qui explique notamment quel est le métier de coordinateur de projet.



Le développement social local


Le  professionnel du développement social local exerce son activité généralement dans une commune ou dans une Caf. Il contribue, par une dynamique partenariale, à l’amélioration et au développement d’offres de services et d’équipements sociaux, adaptés aux besoins des populations locales. Il participe également à l’évolution de la politique d’action sociale. Dans ce cadre, il assure la promotion des orientations politiques d’action sociale nationales et locales auprès des partenaires (associations, entreprises, collectivités territoriales,…), il participe, avec ces partenaires concernés, à des diagnostics partagés de l’environnement, en vue de l’identification des besoins sociaux locaux, il apporte un soutien technique à ces partenaires dans la définition de leur projet, il mobilise les ressources internes et externes au service des projets, il négocie les conditions de mise en œuvre des dispositifs contractuels et effectue un suivi régulier de chaque contrat, il réalise l’évaluation des projets suivis et participe à l’évaluation de la politique d’action sociale.



Le développement social local a comme principales orientations de :‰

favoriser une citoyenneté active par laquelle les individus deviennent acteurs et auteurs dans le développement de la cité ;

créer les conditions d’une véritable expression des habitants et générer des modes de coopération et de concertation entre habitants, élus locaux, institutions dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques territoriales ;

contribuer à la lutte contre toute forme d’exclusion en aidant les hommes et les femmes à jouir de leurs droits et assumer leurs devoirs vis à vis de la société.




Les métiers du développement local social

- agent de développement local ;

- agent de développement habitat social ;

- agent de développement urbain ;

- assistant de développement local ;

- chef de projet de développement social ;

- chargé de mission/conseil en développement local social ;

- coordonnateur de dispositif en développement social local.





Les services à la personne


Ils désignent l’ensemble des services effectués à domicile chez un particulier, et qui contribuent à simplifier la vie quotidienne.

Ce secteur englobe une vingtaine d’activités liées à :

- l’aide à la vie quotidienne ;

- l’aide à la famille ;

- l’aide aux personnes dépendantes (personnes âgées, handicapées) ;

- les métier de direction et d'encadrement.



Les métiers pour la famille et les personnes dépendantes

- Accompagnateur à la mobilité ;

- Aide médico-psychologique ;

- Auxiliaire de vie sociale ;

- Garde d'enfant à domicile ;

- Opérateur de téléassistance ;

 - Technicien de l'intervention sociale et familiale.



Les métiers de direction et d'encadrement

Assistant au responsable de secteur, coordinateur social ;
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxhc3NvY2lhdGlvbnNvY2lhbGF0dGl0dWRlfGd4OjE3Yzc1NDFhMzAwODY3ZGY


Responsable de secteur (parfois niveau bac + 3) ;
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxhc3NvY2lhdGlvbnNvY2lhbGF0dGl0dWRlfGd4OjFlNDQwYTY2ZjhlOGE3ZDE


Directeur de structure (souvent niveau bac + 3).


___________________________________________________________________________



Il est à noter que pour l'ensemble de ces familles de métiers, certains personnels sont tenus au secret professionnel dans les conditions et sous les réserves énoncées aux articles 226-13 et 226-14 du code pénal.



Article 226-13 du Code Pénal :
Le secret professionnel est régi par les articles L133-5, L221-6, L2622-44 et L411-3  du Code de l’Action Sociale et des Familles et par l'article L2112-9 du Code de la Santé :





Article L221-6 du Code de l'Action Sociale et de la Famille  :
Article L262-44 du Code de l'Action Sociale et de la Famille  :





Article L2112-9 du Code de la Santé publique :



___________________________________________________________________________


Le DUT "Carrières Sociales" option - Assistance sociale - est référencé au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) consultable en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/visualisationFiche?format=fr&fiche=2480



LES TEXTES :

Réglementairement, le professionnel titulaire de ce diplôme est donc tenu au secret professionnel dans le cadre des missions qui lui sont confiées au titre des articles L133-5, L221-6 et L262-44  du Code de l'Action Sociale et de la Famille et de l'article L2112-9 du Code de la Santé publique.


Voici la synthèse de la fiche RNCP :

Le diplômé du DUT « Carrières Sociales » intervient pour soutenir les populations fragilisées : jeunes sans qualification, demandeurs d’emploi en fin de droits, personnes âgées isolées, personnes sans domicile fixe… Il s’inscrit dans les dispositifs mis en place par les politiques sociales pour construire des réponses qui tiennent compte des particularités des usagers.

Il anime et évalue les programmes de solidarité et d’insertion afin de réduire leurs difficultés sociales et culturelles.
Il collabore au sein d’équipes associant des professionnels de la santé, de l’éducation, de la justice et il participe avec eux, à partir d’un diagnostic à la mise en place d’actions sociales d’intérêt collectif.

Au quotidien, son travail consiste à accueillir, orienter et informer les publics qui s’adressent à lui ou qui lui sont signalés. Il analyse, en fonction des missions conférées, la situation économique et sociale de chaque personne, famille, groupe ou population. Il recherche les causes qui compromettent leur équilibre. Il repère les types de problèmes : scolaires, professionnels, de logement, de violences familiales, de santé… et met en œuvre avec eux des actions tant individuelles que collectives pour améliorer leurs conditions de vie, rétablir leur autonomie financière, affective… Il aide la personne dans ses démarches administratives.


Le diplômé du DUT « Carrières Sociales » doit :


- maîtriser des méthodes d’entretien individuel, d’animation de groupe, de médiation avec les différents services sociaux et médicaux, d’enquête ;


- connaître les institutions, les rouages de l’administration, les lois et tous les dispositifs d’insertion ;


- maîtriser la législation sociale et l’ensemble des dispositifs d’action sociale.


Le  titulaire d’un DUT « Carrières Sociales » option –Assistance sociale – peut exercer dans des structure publiques ou privées :


 -         les collectivités publiques (CCAS, municipalités, conseils généraux) ;

 -         les établissements publics (missions locales, organismes d’HLM) ;

 -         les organismes de protections sociale (CAF, CRAM) ;

 -      les associations à caractère social (CHRS, CADA).



Il peut éventuellement intégrer les services d'action sociale de grandes entreprises ou postuler dans des entreprises se positionnant dans le champ du social.



LA REALITE DU TERRAIN :

De manière effective, le titulaire du DUT « Carrières Sociales » option - assistance sociale - a la possibilité de postuler plus particulièrement dans le secteur associatif du champ social (établissements bénéficiant d'un agrément en accompagnement social DRJSCS) ou médico-social (établissements bénéficiant d'un agrément médico-social DRJSCS)  qui est régi par les conventions collectives suivantes :


-  la FEHAP  .......


Convention collective 51



- ......   le SOP, la SNASEA, le SNAPEI et la Fédération des syndicats nationaux d'employeurs des établissements et services pour les personnes inadaptées et handicapées ........


Convention collective 66




- ......  et les organismes gestionnaires de foyers et services pour jeunes travailleurs.


Convention collective



Le titulaire du DUT « Carrières Sociales » option - assistance sociale - a également la possibilité de postuler dans des structures dédiées à la branche des " Acteurs du Lien Social et Familial "qui est régi par la convention collective des Acteurs du lien Social et Familial (ALISFA) ou l'on retrouve par ailleurs le secteur de la petite enfance (établissements bénéficiant d'un agrément structure d'accueil jeunes enfants PMI).


Convention collective 

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxhc3NvY2lhdGlvbnNvY2lhbGF0dGl0dWRlfGd4OjFhMWM4MDEwNjllMjA3ZWI



Enfin, le titulaire du DUT « Carrières Sociales » option - assistance sociale - a aussi la possibilité de postuler dans des structures Hospitalières à but lucratif qui est régi par la "Convention collective nationale de l'hospitalisation privée".


Convention collective 3307




Dans ce cadre, il peut comme le prévoit sa certification professionnelle référencée au RNCP, s'intégrer dans des actions d'interventions sociales menées par des personnels titulaires d'un diplôme d'état tels que le DEASS, le DEES ou le DEJE sous leur autorité et en toute complémentarité au sein d'établissements sociaux ou médico-sociaux


Remarque :

En effet, à travers les statuts répertoriés par les conventions collectives d'Auxiliaire socio-éducatif (annexe FEHAP page 54) voire d'Animateur socio-éducatif (annexe FEHAP page 61) ou d'Animateur (convention 66 p 54), d'animateur BAFA (article 101 de la convention 3307 p73), d'Animateur-éducateur (conventions FJT p32/34) ou d'Auxiliaire de petite enfance (chapitre XII ALISFA p48), le titulaire du DUT "Carrières Sociales" a la faculté de participer à des missions d'accompagnement social et d'aide à la personne par le biais de supports de poste aux profils ouverts et transversaux.



----------------



Dans les établissements de santé ou assimilés, on retrouve plusieurs conventions mais il existe quatre grandes conventions collectives :

- la CCN FEHAP 51 ;

- la CCN 66 ;

- la CCN FHP du 18 avril 2002 ;

- la CCN des organismes gestionnaires de foyers et services pour jeunes travailleurs.



1)      La CCN FEHAP 51 : Convention collective nationale du 31/10/1951

Elle concerne les établissements privés d’hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif.

Elle est signée par la FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers et d’assistance privés à but non lucratif).


2)      La CCN 66 : Convention collective nationale du 15/03/1966

Elle concerne les établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées.

Elle est signée par le SOP (Syndicat général des organismes privés sanitaires et sociaux), la SNASEA (Syndicat national au service du secteur social et médico-social, le SNAPEI (Syndicat national des associations de parents et amis des personnes handicapées mentales) et la Fédération des syndicats nationaux d’employeurs des établissements et services pour les personnes inadaptées et handicapées.


3)      La convention collective du 18 avril 2002 : Convention 3307

Elle concerne l’hospitalisation privée. Elle est signée par la FHP (Fédération de l’hospitalisation privée) et le SYNERPA (Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées).


4)   Convention collective nationales des organismes gestionnaires de foyers et services pour jeunes travailleurs du 16 juillet 2003 : 

Elle règle les rapports de travail entre les organismes sans but lucratif, gestionnaires de foyers et services pour jeunes travailleurs et les membres salariés qu'ils emploient.



Une convention collective s’applique à l’ensemble des salariés d’un secteur d’activité et aux employeurs membres du syndicat patronal qui l’a signé.


Toutefois, si elle est étendue par arrêté ministériel, elle s’applique alors à tous les secteurs de la branche professionnelle à laquelle ce secteur appartient.



Une convention reprend un texte de base, des avenants et accords et annexes et peut-être :

-          étendue par arrêté ministériel : elle s’applique alors à toutes les entreprises ou établissements entrant dans son champ d’application ;

-          non étendue : elle ne s’impose qu’aux seuls employeurs adhérents aux syndicats signataires.



----------------



- Le secteur social et médico-social se caractérise par la grande diversité des établissements et services qui en relèvent et qui sont régis par le Code de l’action sociale et des familles (article L. 312-1).


Ce sont notamment :

-         les établissements de l’aide sociale à l’enfance (ASE),

-         les établissements de l’enfance handicapée et inadaptée :

               les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP),
               les instituts médico-éducatifs (IME),
               les instituts médico-psychologiques (IMP),
               les instituts médico-professionnels (IMPRO),
               les instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP), 
               les services d’éducation et de soins spécialisés à domicile (SESSAD),

-         les centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP),

-         les établissements et services d’aide par le travail (ESAT), ex-centres d’aide par le travail (CAT),

-         les centres de réadaptation, de réorientation et de rééducation professionnelle (CPO, CRP),

-         les établissements et services pour personnes âgées :

               les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes           (EHPAD),
               les foyers logements,
               les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD),
               les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD),

-          les établissements et services pour personnes handicapées :

               les foyers d’accueil médicalisés (FAM),
               les maisons d’accueil spécialisées (MAS),
               les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD),
               les services de soins spécialisés à domicile (SSAD),
               les services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS),
-     les services d’accompagnement médico-sociale pour adulte handicapé (SAMSAH),

-          les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS),

-      les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie     (CSAPA) constitués par regroupement des centres spécialisés aux toxicomanes (CSST) et des centres de cure ambulatoire en alcoologie (CCAA),

-    les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD),

-          les centres thérapeutiques résidentiels (CTR),

-          les centres thérapeutiques communautaires (CTC),

-          les appartements de coordination thérapeutiques (ACT),

-          les foyers de jeunes travailleurs (FJT),

-          les services mettant en œuvre des mesures de protection des majeurs,



-     les services mettant en œuvre des mesures d’aide à la gestion du budget   familial.


- La branche professionnelle des Acteurs du Lien Social et Familial regroupe les centres sociaux et sociaux culturels, les associations de développement social local et les associations d’accueil des jeunes enfants.


Salariés et bénévoles sont associés autour d’un même projet, qu’il soit éducatif et/ou social. Ce projet est bien souvent initié par les habitants d’une ville, d’un quartier, d’un village, et se développe en prenant des expressions différentes selon les lieux, les besoins locaux, les personnes prêtes à s’y investir, les moyens trouvés pour le faire vivre. En plaçant les habitants au cœur des projets, la mission des associations de la branche est de soutenir ou de recréer le lien social dans les quartiers ou dans les villes. Défendant des valeurs de solidarité, de démocratie et de respect ainsi qu’en luttant contre les communautarismes, elles cherchent à favoriser les rencontres interculturelles et intergénérationnelles par des projets communs.

> Les domaines d’activités

Les activités de la branche relèvent de trois champs d’intervention différents, mais font du développement du lien social un axe fort.

Activités

Les centres sociaux et sociaux culturels/association de développement social local ont pour but de : construire un collectif en développant les initiatives et la participation des habitants, permettre l’éducation et l’expression culturelle de tous, renforcer les solidarités, prévenir et réduire toute forme d’exclusion.

Les associations de développement social local sont créatrices de nouvelles initiatives tournées vers des finalités plus globales, comme l’animation du tissu social sur des thèmes tels que la santé, le logement, les loisirs, le cadre de vie…. On y trouve aussi bien des offices de retraités que des maisons de la consommation ou des activités d’insertion.

Les associations d’accueil de jeunes enfants interviennent auprès des enfants âgés de moins de 6 ans et de leur famille. Il peut s’agir d’une crèche, d’une halte garderie, d’un lieu parent enfant, d’un RAM (relais d’assistantes maternelles)…..
Certaines d’entre elles sont à gestion parentale, les parents faisant ainsi partie intégrante de l’équipe d’encadrement.



Exemples de prestations proposées

- Une offre culturelle (ateliers, animations, expositions, débats) et de loisirs (accueil de jeunes, camps, sorties familiales) ;

- Un soutien éducatif (initiations diverses, soutien scolaire, ateliers informatique, découverte du multimédia et d’Internet, alphabétisation : apprentissage du français pour les adultes, ateliers-langage pour les enfants, aide aux devoirs…) ;

- Accueil dans les services de proximité, permanences ;

- Accueil du jeune enfant, actions liées à la parentalité ;

- Animation avec des publics divers, de la petite enfance aux retraités- Une permanence de services publics (écrivain public, emploi, accompagnement dans une démarche d’insertion professionnelle…) ;

- Un réseau d’échange de savoirs sous le principe du « don contre don » (cours de cuisine en échange de cours de français, bricolage et jardinage).


>> Le nombre de salariés / types et nombre de structures

La branche professionnelle compte environ 4000 structures :

- 1/3 de centres sociaux et associations de développement social local ;

- 2/3 d’établissements d’accueil de jeunes enfants.


Cela représente plus de 60 000 salariés soit près de 23 000 salariés équivalent temps plein. On constate un fort taux de féminisation : 82% (il va même jusqu'à 97% dans le secteur petite enfance).


>> Les emplois et métiers

- Animateur et assistant d’animation, coordinateur ;

- Éducateur de jeunes enfants et auxiliaire petite enfance ;

- Travailleur social ;

- Métiers liés à l’accueil, l’administratif, la gestion ;

- Responsable d’équipement (directeur).


>> Les organisations et réseaux d’employeurs adhérents de l’UDES

Une organisation d’employeurs adhérente de l’UDES représente la branche des acteurs du lien social et familial - le SNAECSO (Syndicat national des employeurs des acteurs du lien social et familial) :www.snaecso.com 


La convention collective applicable est la CCN des acteurs du lien social et familial : centres sociaux et socioculturels, associations d’accueil de jeunes enfants, associations de développement social local du 4/06/1983, étendue le 22/06/1987 (brochure n°3218).



- Les structures d'accueil jeunes enfants répondent aux critères d'agrément exigé par le Code de la Santé Publique.


Voici un état des différents mode d'accueil des jeunes enfant :


On distingue souvent l’accueil individuel (assistant maternel) et l’accueil collectif (crèche et halte garderie). Les crèches familiales associent ces deux aspects : l’enfant est accueilli tous les jours par un(e) assistant(e) maternel(le) mais des regroupements sont organisés pour que les enfants aient aussi des moments avec un goupe d’enfants et alors encadrés par des professionnels plus qualifiés.



1-Accueil individuel (Assistante Maternelle)



L’Assistant(e) Maternel(le) est agréé(e) par le Président du Conseil Général l’autorisant à exercer sa profession. C’est souvent le médecin de PMI (Protection Maternelle et Infantile) qui est en charge d’instruire les dossiers. L'Assistant Maternel accueille à son domicile, un nombre d’enfants précisé par l’agrément, moyennant une rémunération réglée directement par le parent employeur.


Remarque :

Le Relais d'Assistantes Maternelles (RAM) a pour vocation d’être un lieu ressources, d’information permettant de favoriser l’accueil des enfants aussi bien par un assistant maternel qu’au domicile des enfants. Les relais proposent souvent un soutien et un accompagnement des familles dans la recherche d’un mode d’accueil. Des activités d’éveil et de socialisation peuvent être proposées pour les enfants sous la responsabilité de l’Assistant Maternel ou du parent.


2-Accueil collectif


Crèche et halte garderie 

L’établissement propose un accueil pour les enfants de moins de 4 ans. Priorité peut être donnée aux enfants dont les parents exercent une activité professionnelle ou recherchent un emploi. L'Établissement peut être géré par une association, une collectivité territoriale (mairie, conseil général...)



Crèche et halte garderie parentale

La structure accueille des enfants de moins de 4 ans. Elle est gérée par des parents bénévoles. Les parents peuvent participer à l’accueil des enfants, aidés par des professionnel(le)s de la petite enfance permanents et qualifiés. (pour en savoir plus : Les établissements d’accueil collectif à gestion parentale)

Remarque :

Le multi-accueil est une structure mixte qui regroupe une crèche et une halte-garderie et permet simultanément l’accueil d’enfants à temps partiel ou à temps complet.


Crèche de Personnel

La structure accueille alors des enfants dont les parents exercent une activité professionnelle au sein de l’entreprise.


Crèche familiale


La crèche familiale regroupe des assistants maternels agréés, sous la responsabilité d’une puéricultrice qui fait le lien avec les parents. Le temps de garde est adapté aux besoins des parents. L’enfant est accueilli chez l’assistant maternel qui est employé et rémunéré par le crèche. La directrice effectue des visites au domicile des assistants maternels régulièrement et suit ainsi avec elles l’évolution des enfants dont elles ont la charge. Elle favorise les rencontres entre assistants maternels ainsi que des formations.


La structure itinérante


Une équipe de professionnels travaille dans différents lieux (quartiers, communes) mais dépend du même gestionnaire. Ce sont souvent des accueils à la demie journée ou à la journée.


Jardin d’enfants


Le jardin d’enfants est une structure qui accueille des enfants de plus de 2 ans jusqu’aux 6 ans. C’est une alternative à l’école maternelle. Certains jardins d’enfants accueillent aussi en préparation à l’école maternelle.



Chaque directeur dans le champ social, médico-social ou de la petite enfance est le plus souvent autonome quant aux décisions de recrutements, de renouvellement ou de promotion des personnels affectés à sa structure. Il est libre, dans le respect de la réglementation en vigueur, d'embaucher du personnel selon ses propres critères et les besoins constatés dans la structure qu'il dirige.



En termes d'insertion professionnelle, le diplômé du DUT "Carrières Sociales" s'intègre également  dans le champ des métiers de la présence sociale, de l'insertion professionnelle et du développement social local  notamment par le biais de la convention collective ALISFA mais également au sein des collectivités publiques  répertoriés par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT). 

Il peut aussi être recruté par un organisme de services à la personne.

http://www.cnfpt.fr/content/repertoire-metiers



A ce titre il peut s'orienter plus précisément vers les métiers suivants :

Médiation sociale et facilitation de la vie en société, information sociale :

L'action du diplômé du DUT «Carrières Sociales s’intègre dans le champ de la prévention et de la médiation sociale. A travers ses actions, il vise à développer une plus grande autonomie du sujet à travers des actions collectives permettant une forte implication des usagers dans la résolution des problèmes auxquels ils font face. En effet, l’objectif de ces actions est de favoriser le développement « d’une capacité d’agir et d’agir ensemble » qui vise l’épanouissement de la personne, le développement du lien social, la lutte contre l’anomie (dégradation des normes assurant l'ordre dans une société).
Dans ce cadre, le diplômé du DUT Carrières Sociales met en place et évalue des programmes collectifs tels que des actions de sensibilisation ou de prévention, des ateliers en matière d’échange, d'aide et d’insertion afin de réduire les difficultés sociales et culturelles dans le milieu associatif ou institutionnel. Il favorise l'émergence de réseaux qui peuvent aboutir ou non à des formes plus instituées de fonctionnement (groupe ou association) liés à la vie quotidienne des personnes. Ces réseaux fonctionnent sur la base d'un micro territoire (immeuble, quartier, etc..) ou sur celles de problématiques communes rencontrées par des populations (délinquance, intégration, dépendance, vieillissement, handicap, etc..).

Au quotidien, le travail d'un diplômé  du  DUT "Carrières Sociales" consiste à rencontrer, à accueillir, à suivre ou à informer des publics en difficulté et identifiés dans le cadre d’actions sociales d’intérêt collectif. A ce titre, il organise et encadre des actions accompagnement social pour tous types de public et s’intègre dans une démarche de dynamique locale participative.


Fiches métier RNCP :

Voir codes ROME  K1204 "Médiation sociale et facilitation de la vie en société" et   K1205 "Information sociale"

https://www2.pole-emploi.fr/espacecandidat/romeligne/RliIndex.do
 


Fiches métier CNFPT :

Voir fiche "Agent de médiation et de prévention"

http://www.cnfpt.fr/node/146/repertoire-metiers/metier/277?mots_cles=


Voir fiche "Agent d'accueil"


http://www.cnfpt.fr/node/146/repertoire-metiers/metier/479?mots_cles=



Le diplômé du DUT "Carrières Sociales" est destiné à travailler au sein de structures publiques ou privées :

-          collectivités publiques (communes,  CCAS) ;

-          maisons de quartier, maison des jeunes et de la culture ;

-          centres sociaux ;

-          organismes de logement ;

-          associations à caractère social.



Conseil en emploi et insertion professionnelle :

Le diplômé du DUT "Carrières Sociales" peut  s'orienter vers le conseil en insertion professionnel.  Dans ce cadre, il  conseille et propose des actions d’accompagnement professionnel afin de favoriser l'emploi et l'insertion professionnelle des personnes en demande.
Au quotidien, le diplôme du DUT « Carrières Sociales », après avoir établit un diagnostic de situation de la personne, élabore un parcours d'insertion personnel. Il a pour missions principales, l'information, le conseil, l'orientation dans les domaines de la formation et de l'emploi. Il joue un rôle important dans l'accompagnement et le suivi des personnes dont il a la charge. Il travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires (services sociaux, organismes de formation, entreprises...) et reçoit le plus souvent le public en entretien individuel mais il peut également animer des actions collectives.

Certains de ces professionnels s'interressent plus particulièrement aux jeunes de 16 à 25 ans et sont employés par des Missions Locales. On les appellent des Conseillers en Insertion Sociale et Professionnelle. Problèmes d'orientation, de choix de projet professionnel, de manque de qualification, difficultés de logement ou de santé, difficultés financières, les jeunes de 16 à 25 ans confrontés à ces obstacles peuvent rencontrer un CISP qui les accompagnera dans leur parcours et mobilisera l'offre de services et les dispositifs adaptés à leurs besoins.

Fiche métier RNCP :

Voir code ROME  K1801 "Conseil en emploi et insertion socioprofessionnelle"


Fiche métier CNFPT :


Voir  fiche "Référent insertion professionnelle"


Le diplômé du DUT "Carrières Sociales" est destiné à travailler au sein de structures publiques ou privées :

-          collectivités publiques  ;
-          structure d’accompagnement des travailleurs handicapés ;
-          associations ;
-          (missions locales, PAIO).


Convention collective "Missions Locales et PAIO (Permanence d'Accueil, d'Information et d'Orientation)"

Développement local :

Le diplômé du DUT « Carrières Sociales » peut concevoir ou participer à la conception de projets en termes de développement local social. Son rôle est de mobiliser l’ensemble des ressources d’un quartier, de le dynamiser par la mise sur pied de projets collectifs favorisant le développement local social en concertation avec la population.


Dans son quotidien, il favorise par sa force de proposition le développement et la valorisation des quartiers par l’implantation d’infrastructures et d’équipements collectifs (bibliothèques, salles de sport, etc…). Il peut également participer à des réflexions sur le travail de la police afin de faciliter ses missions sur le terrain. Il a également la possibilité d’assurer la liaison entre l’école et le quartier dans le but de favoriser la réussite scolaire. Enfin, il a la capacité d’œuvrer pour une meilleure cohabitation inter-ethnique, facteur important de cohésion sociale.




Fiche métier RNCP :


Voir code ROME  K1802 "Developpement local"

https://www2.pole-emploi.fr/espacecandidat/romeligne/RliIndex.do



Fiche métier CNFPT :


Voir fiche "Agent de développement territorial"



Le diplômé du DUT "Carrières Sociales" est destiné à travailler au sein de structures publiques ou privées :
-          collectivités publique ;
-          organismes de logement ;
-          société d'économie mixte ;
-          associations.



Responsable ou assistant de secteur dans une structure de services à la personne :

Le diplômé du DUT « Carrières Sociales » peut accéder à des fonctions d’encadrement dans des structure de services à la personne.
De manière générale ces métiers font appel à beaucoup de relationnel, communication, ouverture vers les autres, respect, confiance... des valeurs qui sont à long terme très épanouissant pour vous et votre carrière. Cette année environ 500 000 professionnels sont acteurs de ce secteur dans l'un des 25 000 organismes agrées de services à la personne et accompagnent les personnes âgées, les enfants en bas âge, ou les personnes handicapées ou dépendantes, avec des missions concrètes et très utiles pour ces personnes.

Dans son quotidien, le diplôme du DUT "Carrières Sociales" interviendra dans les domaines de la gestion financière, de la gestion administrative et de la gestion des ressources humaines. Il pourra également coordonner les différentes activités de ces structures afin d’assurer une bonne prise en charge des personnes dépendantes.


http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=4&cad=rja&ved=0CFIQFjAD&url=http%3A%2F%2Fetudiant.aujourdhui.fr%2Fetudiant%2Finfo%2Ffiche-metier-services-a-la-personne-presentation-de-10-professions.html&ei=eg8tUcnVGKmY0QW3y4FQ&usg=AFQjCNExyR8g19fb5N3XSv2pWNO9kYo_AA&sig2=-7ZuSrXjp_nwmkkmupAiQQ


Fiche métier RNCP la plus proche :


Voir code ROME K1403 "Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire"

Il est à souligner que le titulaire du DUT "Carrières Sociales" -option Assistance Sociale- aura une capacité à s’insérer dans le monde professionnel beaucoup plus importante si il a complété sa formation initiale par un diplôme de niveau II et notamment par une licence professionnelle dans des champs variés tels que ceux de l'handicap et de la dépendance, de la médiation et de l'insertion, du développement social local, de la petite enfance, de l'économie sociale et solidaire, de l'animation, des services à la personne voire du secteur humanitaire.


____________________________________________________________________________



Si vous avez 21 ans ou plus, vous avez également la possibilité d'accéder aux fonctions de Mandataire Judiciaire à la protection des majeurs après obtention du Certificat National des Mandataires à la Protection des majeur .



Le Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs :

La finalité du métier de mandataire judiciaire est de protéger les intérêts des personnes qui n'ont plus toutes leurs facultés personnelles et qui sont dans l'impossibilité d'agir seules dans la vie civile.  Le mandataire peut intervenir auprès d'un majeur protégé résident en établissement ou à son domicile où il peut vivre seul ou en famille.
Les mandataires judiciaires mettent en pratique les mesures de tutelle, de curatelle
ou d'accompagnement judiciaire. Ils exercent leurs fonctions dans des structures (services, établissements ou associations) agréées par le préfet. Ils peuvent également exercer à titre privé, en activité libérale.
La formation des mandataires judiciaires et délégués aux prestations familiales est sanctionnée par un certificat national de compétence.



Le dispositif de formation des mandataires judiciaires à la protection des majeurs :


http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=fiche+m%C3%A9tier+mandataire+judiciaire+%C3%A0+la+protection+des+majeurs&source=web&cd=2&cad=rja&ved=0CDUQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.social-sante.gouv.fr%2Fespaces%2C770%2Ffamille%2C774%2Fdossiers%2C725%2Fprotection-juridique-des-majeurs%2C1735%2Fles-mandataires-judiciaires-a-la%2C1737%2Fla-formation%2C1745%2Fle-dispositif-de-formation-des%2C11521.html&ei=Sl4HUcq0LOe70QXRjoCYBA&usg=AFQjCNEzmJJYzVcgH8ho0AR-4cesobWelw


Le Certificat National des Mandataires à la Protection des Majeurs se prépare à l'IRTS de Saint Benoit :



http://www.irtsreunion.fr/spip.php?rubrique73


___________________________________________________________________________


L'enseignement spécialisé


L'enseignant spécialisé est chargé d'accompagner dans leur scolarité des enfants ayant des handicaps d'ordre auditif, visuel ou moteur, ou souffrant d'un retard mental léger. Dans le cadre de formation d'adolescents ou de jeunes adultes, il les aide à s'insérer dans la société par ses enseignements.


Les certifications pour l’enseignement spécialisé sont désormais ouvertes à tous les enseignants titulaires,professeurs des écoles comme professeurs des lycées et collèges, de toute discipline et de tout grade. L’accès direct à ces certifications reste impossible pour les non-enseignants.


Il est donc nécessaire de passer les concours de professeur des écoles ou d'enseignant du secondaire avant de pouvoir envisager une spécialisation en direction de public en difficulté.



Remarque :

Concernant les enfants atteints  de déficience auditive ou visuelle, il existe un parcours spécifique de préparation au métier d'enseignant.


Voir en fin de rubrique "Après le DUT ?" de ce blog



En résumé :

Accès au métier

Spécialisations pour professeur

À l'Éducation nationale, pour devenir enseignant spécialisé, il faut d'abord être enseignant titulaire et exercer dans le primaire ou le secondaire. Des établissements du ministère de la Santé recrutent des professeurs pour déficients visuels ou auditifs.
  • Dans le primaire, le professeur des écoles doit obtenir le certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des enfants en situation de handicap (CAPA-SH).
  • Les professeurs du secondaire (certifiés ou agrégés) doivent réussir le certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2CA-SH).
  • CAPA-SH et 2CA-SH se préparent en centre de formation et à l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS-HEA).
  • Le ministère de la Santé recrute des professeurs titulaires de certificats d'aptitude à l'enseignement pour enseigner à de jeunes déficients visuels ou auditifs. Pour préparer l'un de ces diplômes, il faut être titulaire d'une licence.

La réforme des concours de l'enseignement  (CRPE, CAPES, CAPET, CAPLP, agrégation) a conduit à élever le niveau d'accès au concours (en cours ou après l'obtention du master 2 préparant au métier de l'enseignement). Après avoir obtenu le concours, les professeurs stagiaires exercent leurs fonctions à temps plein. La réussite au concours et la validation du master sont obligatoires pour être recruté définitivement.


___________________________________________________________________________



Poursuite d’études du DUT "Carrières Sociales"

Les poursuites d’étude en licence ne sont pas automatiques mais sont possibles, sous réserve d’acceptation du dossier de l'étudiant qui en fait la demande par la commission de sélection ou de validation de chaque licence.
Le choix de ces différentes poursuites d’études se fera en fonction du projet professionnel de chacun. Toutefois, le département "Carrières Sociales" privilégie  la spécialisation de  ses étudiants en les incitant à poursuivre  leurs études en licence professionnelle  :


- licence professionnelle « métiers de la formation et de l’accompagnement » (université de la Réunion en partenariat avec l’université de Strasbourg) ;

- licence professionnelle « management des activités de l’économie sociale et solidaire (IAE de l’université de la Réunion/IRTS) ;


- licence « intervention sociale » (diverses options en métropole).


Le DUT "Carrières Sociales" ne prépare pas les étudiants au diplôme d’Etat d’Assistants des Services Sociaux. Il correspond à un diplôme universitaire de niveau III qui permet une poursuite d’études en licence et plus particulièrement  en licence professionnelle.



Les poursuites d'études du DUT "Carrières Sociales" option -assistance sociale- sont approfondies  dans la rubrique Après le DUT ? de ce blog.

http://974socialattitude.blogspot.com/p/apres.html



Mémoire


Dans le cadre du programme pédagogique national, un mémoire de fin d'étude (finalisé au cours du semestre 4) est demandé aux étudiants.



Le détail sur ce travail important qui finalise la formation des étudiants du département "Carrières Sociales" est repris dans la rubrique Mémoires de ce blog.


http://974socialattitude.blogspot.com/p/memoires.html



Projets tuteurés


Dans le cadre du programme pédagogique national, les étudiants doivent réaliser en groupe des projets tuteurés (au cours du semestre 3).


Les enjeux de ces projets tuteurés qui permettent aux étudiants du département "Carrières Sociales" de mobiliser l'ensemble de leurs connaissances dans un travail de groupe et de terrain sont détaillés dans la rubrique Projets tuteurés de ce blog.
http://974socialattitude.blogspot.com/p/projets-tuteures_18.html



Stages


Dans le cadre du programme pédagogique national, les étudiants doivent effectuer 12 semaines de stage au minimum sur deux périodes :


- juillet/aout : stage obligatoire en 1ère année (fin de semestre 2)

-entre début décembre et mi-mars : obligatoire en 2ème année (fin de semestre 3) et facultatif en 1ère année (fin de semestre 1).


La rubrique Stage de ce blog offre un complément d'information sur ce thème.

http://974socialattitude.blogspot.com/p/stages_26.html






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.